Culture

Les royaumes artistiques de Dawn McTeigue

Aube McTeigue est assise en train de dessiner sur son stand dans Artist Alley au 2014 Bande dessinée new-yorkaise vêtue de noir et rouge et souriante chaque fois que quelqu’un s’enquiert de son travail. Autour d’elle sont accrochées de belles estampes magnifiquement détaillées de son art couvrant les différents royaumes de la bande dessinée et toutes remplies d’une ambiance très illustrative et colorée. Il est difficile de croire que McTeigue n’est dans l’industrie que depuis un peu moins de quatre ans avec un talent aussi étendu et un portefeuille qui va du travail avec Aspen à Zenescope en passant par les bandes dessinées Eternity..

Vous n’êtes dessinateur de BD que depuis quelques années. Qu’est-ce qui vous a amené dans l’industrie?

McTeigue : JP Roth. C’est une très bonne amie à moi, nous nous connaissions quand nous étions enfants. C’est une écrivaine, une auteure, en fait. Elle avait quelques livres qu’elle allait transformer en bandes dessinées, alors elle m’a écrit et m’a dit : « Hé, envisageriez-vous de faire [l’art] ? » et j’étais comme Non, je ne suis pas vraiment assez bon, je ne peux pas faire de bandes dessinées. Je n’avais jamais fait de bande dessinée auparavant, mais elle savait que c’était mon rêve, alors elle ne m’a pas laissé lui dire “non”. Elle ne prendrait pas “non” pour une réponse et le reste appartient à l’histoire.

Sur quoi avez-vous travaillé avec JP Roth?

McTeigue : J’ai travaillé avec elle sur Ancient Dreams, et je dessine aussi les intérieurs pour Southern Nightgown et REM 8.

Une commission sur laquelle McTeigue travaillait lors de son entretien

Une commission sur laquelle McTeigue travaillait lors de son entretien

Vous dessinez à la fois des intérieurs et des couvertures pour des bandes dessinées. Y a-t-il une différence dans la façon dont vous abordez ces deux formes?

McTeigue : Il y a. Je travaille en étroite collaboration avec JP Roth, donc généralement elle a une idée en tête quand elle écrit pour [comment représenter] quelle scène. Dans les bandes dessinées, il se passe beaucoup de choses, et parfois c’est fait en panneaux, et d’autres fois c’est une pleine page où c’est une scène que vous dessinez. JP préfère les images de pleine page et nous travaillons donc ensemble [pour les coordonner]. Parfois, nous ferons des panneaux et parfois non. Mais la plupart du temps, je l’appelle au téléphone et je fais comme pour la page X, à quoi pensiez-vous ? Qu’avais tu en tête? Et elle me décrira et je prendrai des notes et disposerai les pages.

Vous avez également travaillé avec Zenescope sur leur série inspirée d’Alice au pays des merveilles. Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir travailler avec eux?

Eh bien, JP a écrit un article en particulier [Return to Wonderland 2012 Annual]. Nous avons donc travaillé ensemble comme nous le ferions normalement. Mais il y a un personnage que nous avons dessiné et que maintenant Zenescope a transformé en personnage de la série [Violet Liddle, de la série Zenescope’s Wonderland et Wonderland Asylum] avec cette tenue particulière que nous avons conçue, et qui me passionne vraiment ! Revendiquez la gloire ! [McTeigue sort l’empreinte de la conception originale du personnage] Et j’ai mis les 52 cartes en arrière-plan parce que je suis fou comme ça. [Des rires]

Le design des personnages de McTeigue et Roth pour Zenescope's Wonderland.

McTeigue's et Roth'la conception des personnages pour Zenescope'le pays des merveilles.

C’est super que tu rentres dans autant de détails. Qu’est-ce qui vous a vraiment donné envie de devenir artiste pour commencer?

J’ai toujours dessiné quand j’étais enfant. En tant qu’enfant, c’est ce qui m’attirait. C’est ce que j’ai fait pour le plaisir; c’est là que j’ai eu mes moments seuls. C’était juste des griffonnages, les griffonnages girly typiques. J’ai dessiné beaucoup d’ours en peluche ; J’ai attiré beaucoup d’yeux ; J’ai dessiné beaucoup de princesses ; et puis j’ai commencé à me lancer dans des pages à colorier pour toutes mes amies. J’avais neuf ans et mes amies me disaient “Je veux être une princesse aux pétales de rose”. Je ferais donc d’eux une princesse aux pétales de rose, une fée ou autre, et ce serait leur propre commission personnelle. Donc je suppose que j’ai commencé à faire des commissions quand j’avais neuf ans. J’ai toujours fait ça quand ils avaient besoin de quelque chose ; J’ai fait beaucoup de cartes de Noël et des trucs comme ça. C’est comme ça que j’ai commencé, et depuis j’ai toujours dessiné.

Plus tôt, vous avez mentionné que vous avez toujours voulu être un artiste de bande dessinée. Qu’est-ce qui vous a fait entrer dans le monde de la bande dessinée?

J. Scott Campbell. J’ai mis la main sur une BD de Gen¹³ et ce fut le coup de foudre ! J’aime tellement son travail. Puis de J. Scott Campbell je me suis familiarisé avec Bandes dessinées d’Aspen et Michael Turner, encore une fois super fan ! Je suis allé à San Diego [Comic Con] et j’ai fait la queue de J. Scott Campbell pendant quelques heures, alors j’ai fait mon temps. Rien que de voir son travail, la façon dont il vous entraîne dans un pays imaginaire et la façon dont il est coloré, c’est tellement magnifique et je veux juste vivre dans ce monde. Si nous pouvions tous renaître en tant que personnages de J. Scott Campbell, je serais si heureux. [Des rires]

McTeigue à son stand dans Artist Alley au New York Comic Con 2014

McTeigue à son stand dans Artist Alley au New York Comic Con 2014

Vous avez tendance à dessiner des femmes vraiment belles et puissantes. Qu’est-ce qui vous a conduit dans cette direction?

C’est probablement aussi depuis l’enfance où je dessinais toujours des princesses et des fées. Puis, en grandissant et en devenant plus une femme, j’en ai tiré davantage sur le côté sexy par opposition à ce que je faisais quand j’étais enfant. J’aime dessiner des fées ; J’adore dessiner des princesses et j’irais aussi totalement dans la voie des filles, donc pour moi, c’est vraiment amusant de faire n’importe laquelle d’entre elles. Je veux dessiner plus de personnages masculins parce que, pour la plupart, je suis nouveau. Je ne dessine pas depuis très longtemps et ma confiance n’est pas vraiment fantastique, c’est donc une question de confiance plus qu’autre chose. J’essaie de grandir, comme ici je travaille sur un dragon, alors j’essaie de me pousser vers d’autres choses, mais cela prend du temps. Les gens viendront vers moi et seront comme si tu ne dessinais que des femmes. Pourquoi ne dessinez-vous que des femmes ? Ce n’est pas quelque chose que je fais intentionnellement; Je suppose que c’est quelque chose dans lequel je continue de grandir. Je grandis essentiellement en tant qu’artiste sur scène, ce qui est difficile. Je n’ai pas d’expérience, je ne fais pas ça depuis très longtemps, mais je vais commencer à dessiner des personnages masculins et faire quelques empreintes masculines. De plus, je suis maman de trois enfants, donc je n’ai pas beaucoup de temps, donc je crée des tirages qui sont des couvertures ou des commandes, dont la plupart sont des femmes, donc c’est un peu ce qui a conduit à tout.

Avez-vous un personnage préféré à dessiner?

Harley Quinn… et Lady Death. Je veux dire, j’aime vraiment dessiner Lady Death et travailler pour Brian [Pulido] a juste été une expérience meilleure que tout. C’est un éditeur incroyable et il laisse vraiment l’artiste faire ce pour quoi il est inspiré. Il me donne la direction, mais il me laisse vraiment aller avec des choses comme dessiner de nouvelles tenues. Je vais juste inventer une nouvelle tenue toutes les deux minutes et il est comme ça va. S’amuser. Grattez votre démangeaison personnelle. Oh et pour revenir sur Harley, j’adore dessiner Harley. On me demande de dessiner Harley tout le temps ; c’est mon préféré. Un de ces jours, j’espère vraiment pouvoir dessiner une couverture Harley, ce qui serait comme le paradis.

Avez-vous un costume Harley préféré avec lequel vous aimez travailler?

Pour être honnête, mon préféré en ce moment est le Revenge Harley. C’est de [le jeu vidéo Batman] Arkham City, et c’est dans le pack de jeu [Harley Quinn’s Revenge]. L’histoire se déroule après la mort de Joker et le deuil de Harley. Elle porte la même tenue d’Arkham City, mais tout est noir et rouge, mais très sombre et ses cheveux sont noirs. Et puis elle a un voile ! Je veux vraiment le cosplayer à un moment donné une fois que je serai en forme. [Des rires]

Harley Quinn par Dawn McTeigue

Harley Quinn par Dawn McTeigue

En parlant de costumes, il y a beaucoup de gens qui ont cosplayé ou se sont fait tatouer les personnages et les tenues que vous avez conçus. Que pensez-vous de voir votre travail dans d’autres endroits?

Je l’aime. Pour moi, si quelqu’un prend le travail que je fais et le transforme en une œuvre d’art sur son corps, c’est le plus grand honneur. C’est incroyable; Je pense presque que j’aimerais créer une place sur mon Art déviant où je peux mettre mes crayons haute résolution afin que les gens puissent les télécharger pour le tatoueur afin qu’il soit plus facile de commencer par le travail au trait car ils peuvent mettre eux-mêmes l’ombrage. J’aimerais donc faire ça pour aider, parce que des gens m’ont écrit et m’ont dit: “Oh, ça vous dérangerait si je faisais de Harley [into a tattoo]?” Pour moi c’est le plus grand honneur.

De toute évidence, vous aimez vraiment les personnages de bandes dessinées avec lesquels vous travaillez. Que diriez-vous est votre bande dessinée préférée à lire?

J’en ai un en ce moment que je lis et que j’apprécie vraiment appelé Blacksad. Ce sont tous des animaux et c’est fait par Darkhorse. J’apprécie vraiment celui-là. J’aime aussi beaucoup la série Batman. Pour l’instant, ce sont probablement mes deux favoris. Et puis, bien sûr, Danger Girl. Fille toujours dangereuse. je connais si bien ce livre!

Si vous pouviez collaborer avec quelqu’un sur quelque chose en rapport avec la bande dessinée, qui serait-ce et sur quoi aimeriez-vous collaborer?

Eh bien, je suis très béni parce que les deux artistes que je donnerais comme réponse, j’ai déjà collaboré avec. Bien sûr, j’aimerais pouvoir collaborer avec eux sur plus, mais J. Scott Campbell et EBAS [Eric Basaldua] sont mes mentors, mes artistes préférés, et j’ai déjà pu faire des reprises avec eux. Donc pour moi, c’est juste le plus beau cadeau qu’ils dessineraient avec moi. Je suis un débutant, totalement un débutant, surtout par rapport à eux, je suis là-bas, et pour qu’ils travaillent avec moi, c’est un immense honneur.

Le prochain livre d'art de McTeigue, Womanly Wiles

McTeigue'le prochain livre d’art, Womanly Wiles

Avez-vous des projets à venir que vos fans devraient rechercher?

Je travaille sur mon premier livre d’art, Womanly Wiles ! Il est en cours d’impression en ce moment. C’est un livre à couverture rigide de 48 pages avec une collection de couvertures et de commandes que j’ai réalisées au cours des dernières années. Je suis vraiment enthousiaste! J’aime vraiment le style de tatouage avec un mélange de script gothique victorien, alors quand j’ai commandé ce titre à l’incroyable Peter Steigerwald d’Aspen Comics pour créer cela pour moi, je lui ai demandé de “penser tatouage” et il m’a fait ce beau titre. Je suis très excité par ce livre!

En savoir plus sur Dawn McTeigue et son prochain livre d’art Womanly Wiles sur www.dawnmcteigue.com. Vous pouvez également trouver ses dessins au trait haute résolution pour les tatouages ici.